TronTRON - Wendy Carlos.

Autant l'avouer tout de suite, Tron, (de Steven Lisberger, sorti en 1982) est mon film culte avec Blade Runner (de Ridley Scott, sorti en 1982 également).
Ces deux films présentent un gigantesque atout commun à mes yeux : La musique du film. Pour Tron, c'est Wendy Carlos qui l'a composée, orchestrée et synthétisée. Pour l'autre (Blade Runner) c'est Vangélis.

Ce qui est totalement inouï dans cette aventure humaine, c'est l'incroyable dose de savoir-faire qu'il a fallu déployer pour créer cette musique de film. Tout d'abord Wendy Carlos rompt avec la tradition des synthétiseurs analogiques pour se tourner vers les machines digitales. Il faut se rappeler qu'à l'époque (le film est sorti en 1982, mais les musiques furent composées au minimum un an auparavant), il n'y avait pas de séquenceurs MIDI, et donc pas de possibilité de synchroniser des enregistreurs multi-pistes de façon précise via un séquenceur. Il fallait donc jouer "manuellement" tel un pianiste les différentes parties de synthétiseur et tenter de synchroniser toutes ses différentes "couches" entres-elles en "calant" au plus juste les différentes pistes des enregistreurs...

Elle utilisera d'ailleurs des machines totalement novatrices pour l'époque comme le Crumar G.D.S. qui sera d'ailleurs un prototype pour créer une bonne partie des sons. Elle utilisera néanmoins toujours un synthé Moog, le Moog Modular pour les lignes de basses et les sons très "gras".

Quand j'ai entendu pour la première fois la BO de Tron, outre les lignes mélodiques qui me rappellent immédiatement l'atmosphère du film, j'ai vraiment eu du mal à intégrer les sons que j'entendais tellement ceux-ci étaient complexes et extrêmement sophistiqués. Sonnant parfois de façon métallique, mais avec un tas de choses tout autour... A l'époque, je n'avais qu'une très vague idée de ce que pouvait accomplir les synthétiseurs... Grâce à différents articles qui parlaient de la création de la B.O. de Tron, j'ai pu entendre parler pour la première fois de la marque Crumar et son modèle G.D.S.
A priori cette machine semble tellement puissante que son exploitation connaît des limites sérieuses dues au processeur central, totalement sous-dimensionné, un Zilog Z-80.

Le GDS a été créé, à partir des travaux de Hal Alles des laboratoires Bell, par un groupe composé de professionnels de la musique électronique et de la société new-yorkaise Music Technology (filiale de la firme italienne Crumar). Seulement 5 ou 6 exemplaires furent réalisés. Wendy Carlos l'utilisera pour composer la bande originale du film "Tron" de Walt Disney (1982). Sur l'album "Peter and the Wolf", une version très personnelle du "Pierre et le loup" de Prokofiev, elle utilisera le GDS et son descendant, le Digital Keyboards Synergy. Le GDS fut également utilisé par Tangerine Dream.

Wendy Carlos


Ce synthétiseur est donc le précurseur du Crumar Synergy, machine bien plus connue mais qui présente néanmoins le défaut de n'être qu'une machine à "preset". On pousse sur un bouton et on a un son d'usine. Si on voulait programmer ce synthétiseur, il fallait s'adjoindre les services d'un micro-ordinateur qui était vendu à l'époque, un Kaypro II CP/M (de Andrew Kay). Une fois la machine connectée à ce micro-ordinateur, on pouvait alors commencer la programmation du Synergy...

Quelques liens sur Youtube :

  • Lien Youtube 1 (Voici un exemple de manipulation de l'ensemble)
  • Lien Youtube 2 (Et ici, une composition réalisée entièrement avec les sons du Synergy)
  • Lien Youtube 3 (Et voici un exemple des sons que peut sortir le Synergy)

Quelques liens concernant le système G.D.S.