Beaucoup l'auront constaté : je suis resté longtemps sans publier le moindre commentaire sur l'actualité des technologies musicales.
Certes, notre ami Dave Smith sort son REV2, Roland continue de sortir de nouveaux "boutiques" qui n'apportent rien de nouveau (drôle de slogan d'ailleurs pour Roland : "we design the futur" concernant des machines reprenant les sons des synthés d'il y a 30 ans).
Au niveau des software, rien n'était particulièrement nouveau également. Des améliorations ici ou là, sans plus.
Mais il est assez logique d'avoir des phases d'accalmie dans le domaine des technologies.
Et puis tout à coup je reçois un mail de Propellerheads annonçant la sortie de Reason 9.5 qui permet désormais d'inclure la technologie des VST.
Là, par contre c'est un énorme bouleversement à mon sens. Un rêve qui me hantait depuis pas loin de 15 ans et qui devenait tout à coup réel.


Certains esprits chagrins pourraient cyniquement faire remarquer : "mais qu'est-ce qui est si révolutionnaire dans le fait qu'un séquenceur peut utiliser des VST ?".
En effet, mais justement... Reason ne s'est jamais positionné comme un séquenceur, mais comme une boite à outils comprenant un séquenceur mais qui n'est pas le coeur de ce système.
Reason à la base est justement un concept concurrent des VST. L'idée n'est pas d'être un simple plug-in, mais au contraire d'être une solution "tout-en-un" intégrant une immense flexibilité dans la construction d'un studio virtuel.

Le nombre de racks étant quasi infini, les combinaisons d'effets au sein d'autres unités, elles-mêmes pilotées par des arpégiateurs, eux-mêmes recevant des signaux d'autres machines...
Reason c'est finalement un logiciel d'architecture ou presque. On part de rien, et on peut construire une ville entière avec les aéroports, les hôpitaux, les autoroutes, ...
D'ailleurs au tout début le séquenceur intégré était un peu risible, les fans de ce programme préféraient utiliser les arpégiateurs intégrés ou le step-sequencer, et faire des changements de programmes à la volée.

Puis, peu à peu des doléances sont apparues sur le fait que Reason était une île sans le moindre pont vers l'autre monde. Ainsi est donc arrivé la possibilité de router des pistes du séquenceur vers du midi, et non plus exclusivement vers des racks de synthés intégrés du logiciel.
Cela a permis à Propellerheads de se faire de nouveaux amis qui n'étaient pas spécialement à la recherche du séquenceur ultime, mais désiraient combiner le moteur de conception modulaire de Reason avec des instruments hardware pilotables via du midi.

Ensuite Propellerheads tenta l'idée des plug-ins (qui devenaient de plus en plus populaires avec des VST de plus en plus aboutis et performants, notament grâce aux évolution de la norme VST rendant stable et plus efficace l'usage des VST). Ainsi la norme Rack Extentions fut créé.

Malheureusement, même si la qualités de produits développés pour cette norme était bien au rendez-vous, par contre la diversité (et peut-être la viabilité commerciale) de ceux-ci était très nettement en retrait par rapport à l'offre que l'on pouvait trouver dans le monde des VST.
On peut néanmoins citer les excellents Rack extensions tel que le PX-7 (un DX-7 comprenant quelques fonctionnalités supplémentaires bien utiles) ou la modélisation du Korg MonoPoly qui sonne extrêmement bien, ou encore le PredatorRE de Rob Papen.

Le reproche majeur d'ailleurs qu'on pouvait émettre concernant Reason était justement de continuer à refuser l'idée d'intégrer les VST à son logiciel... Ce qui était fort dommage car entre-temps ce logiciel est devenu un petit bijoux à tout niveau. Le séquenceur s'étant grandement amélioré (tout en restant assez basique par rapport aux purs séquenceurs), ainsi que l'interface à de nombreux niveaux.
Les automations, l'intégration de contrôleurs complexes (Panorama Nektar par exemple), de nouveaux modules synthétiseurs, ou de nouveaux effets extrêmement bien conçus, la possibilité de modifier le tempo, ou de placer les racks dans l'horizontalité, l'intégration du midi, sans oublier la modélisation de la célèbre table de mixage SSL9000k, incluant un compresseur + gate + eq + insert par tranche pour ne citer que quelques-uns des progrès accomplis au travers des différentes versions du programme.
Et surtout il faut souligner l'incroyable stabilité de ce logiciel, et le fait qu'il consomme très peu de ressources même si un projet contient des dizaines de modules d'effets, de synthés, et des modulations diverses et complexes. C'est une Oeuvre majeure en terme de conception logicielle.

Avec cette nouvelle version 9.5, désormais les VST sont donc tout simplement exploitables avec une immense facilité dans ce programme. Ils sont encapsulés dans un rack, comportant quelques possibilités de câblage bien sympathiques (les habituels CV/Gate, sorties séparées, ...) qui permettront d'utiliser les VST avec
n'importe quel arpégiateur, ou step-sequencer que Reason intègre en natif.
Après plusieurs jours d'utilisation intensive je n'ai rencontré aucun problème avec mes VST, ni en latence ni en stabilité. Les ressources mémoire sont toujours très optimisées (par rapport à d'autres compétiteurs la différence est assez flagrante) et la nouvelle interface permettant de rapidement accéder à une librairie de presets permet de très rapidement passer d'un son à l'autre. C'est vraiment très bien pensé à nouveau.
Le séquenceur est toujours très simple, mais il possède tout ce qu'il faut, et il est désormais possible d'avoir en un seul logiciel un séquenceur, un logiciel de conception de studio virtuel, d'utiliser des modules internes propres à Reason, ou du midi, ou des plug-ins Rack extention, et désormais ... des VST.

En cela, Reason 9.5 a franchi un cap symbolique.
Pour ne parler que de mon propre usage, cette version 9.5 est ce qui me permet désormais de migrer tous mes projets Cubase vers Reason. J'utilisais Cubase justement afin de pouvoir utiliser de nombreux VST dans mes divers projets. Et tout ce que je faisais dans Cubase, je peux désormais le faire avec Reason 9.5
Mais je n'aborderai pas ici le débat "quel est le meilleur séquenceur". Je pense que nous avons la chance d'avoir un certain choix. Certains adorent Ableton, d'autres préfèrent Logic Audio, ou Cubase, ou Reaper, ...
Peu importe au final. Ce qui est le plus important c'est de trouver le logiciel avec lequel vous vous sentez le mieux tout en répondant à vos attentes. Le meilleur séquenceur sera celui là. A vous ensuite de l'utiliser au mieux afin de créer ce pourquoi il a été créé -> faire de la musique :)